Being be-rewt



Lundi 17 octobre 2005

ASCorpus radio

Depuis quelques jours, je fais le tri dans le catalogue de chez ASCorpus en écoutant des extraits en streaming regroupés sous forme d'une radio flash (voir l'ASRadio dans le bas du menu à gauche). J'ai fini par remplir mon panier de plein de jolie choses, dans le style de ce que j'aime en ce moment, plutôt lo-fi, mélodique, camomille et feu de cheminée. Pour le plaisir, une courte sélection de trois disques dont les extraits hantent mes journées de travail :

Domotic - Ask For Tiger
Je parlais de lo-fi, en voilà la preuve, de l'électro-minimaliste, mélange de boite à rythmes vieillotes, de samples semblant sortis tout droit d'une console 8bits, où l'on retrouve même un pont ponctué par un son qui semble être sorti d'un logiciel musical sur super nintendo. La voix est douce, mélodieuse.
The patriotic sunday
Pop douce et minimaliste, construite autour d'une guitare et d'une voix douce, touchante. C'est simple, accrocheur, ça donne envie de fermer les yeux et de se laisser bercer par le son.
My Jazzy Child
Là aussi porté par une guitare sèche bien souvent seule, plus sombre que les deux autres artistes cités ici mais tellement attachant.

Bonne écoute, bons achats.

be-rewt à 10:57 - Haut - 0 commentaire



Vendredi 07 octobre 2005

Mauvaise voie 2.0

Après des élans d'enthousiasme et de critiques plus ou moins forte sur la nébuleuse web 2.0, j'ai trouvé la mise au point de Karl des plus intéressante (comme à son habitude), pointant deux problèmes cruciaux pour les amateurs du "nouveau" web.

Tout d'abord, on met encore une fois la technologie en avant sur la méthode. Dans le web 2.0, on vous parlera d'AJAX, de web dynamique, de javascript, d'animation, de collaboration, d'API, de tout ce que vous voudrez, mais les notions de qualité, d'accessibilité, de pérennité sont absentes. Les questions que posent Sébastien Arbogast sur le sujet en sont l'illustration : pas une seule fois il n'est question de qualité. Il n'y a pas que le terme web 2.0 qui n'est qu'apparence, ce qu'il promeut l'est aussi. J'utilise souvent lynx pour visiter des sites. Depuis l'émergence de cette connerie, un gros paquet de sites sont inaccessible. Prenez Gmail, désactivez le javascript et essayer de lire vos courriels... Bonne chance et vive le progrès. Vu comme cela, on se demande si le web 2.0 n'est pas l'arme sexy des gens qui ont toujours penser que l'accessibilité était un mythe pour saborder les tentatives de contenu accessible. Quand je lis je ne sais plus où que le web 2.0 regroupe les gens qui veulent faire des applications propres, c'est à se rouler par terre.

Vient un autre problème, cher à Karl à mon avis, qui est celui de l'utilisation de solutions propriétaires, de manque de concertation pour proposer de nouveaux services. Sous le bon vieux principe de l'usage crée la norme, on établit des pseudos-normes en fonction de nos besoins, comme pour les micro-formats par exemple. Pas de raisonnement global, juste des solutions spécifiques, qu'on élargira au besoin. Les technos web comme un château de cartes, ceux qui gueulent contre la lourdeur des spécifications du W3C n'ont pas fini de se mordre les doigts quand ils découvriront le paquet de documentation et de sources différentes ils doivent consulter pour intégrer toutes les solutions spécifiques qu'ils veulent utiliser et qu'ils tenteront de les associer.

be-rewt à 09:58 - Haut - 19 commentaires



Samedi 01 octobre 2005

Retour de mousse

Je ne vois qu'un mot pour résumer la soirée d'hier soir : prrrr

Ah oui : Olenka propose un compte-rendu légèrement plus complet.

be-rewt à 09:52 - Haut - 3 commentaires





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.