Being be-rewt



Lundi 30 mai 2005

La politique du pire

Attention : ce qui suit parle du référendum et n'est pas intéressant.

Je n'arrive ni à être déçu, ni a être heureux du résultat d'hier. Ce non me fait autant peur qu'il peut être salvateur. Peur parce qu'après le deuxième tour des présidentielles, les français ont denouveau montré qu'ils n'écoutaient pas les hommes politiques des partis modérés, que la confiance était définitivement partie, que le dernier sursaut de 2002 était mort avec la surdité (au sens propre et au sens figuré) de Chirac. On a souvent dit que les gouvernements utilisaient l'Europe pour faire passer leurs décisions les moins populaires, l'Europe l'a payée. On peut (encore une fois, ne désespérons pas) espérer enfin un sursaut de la classe politique.

Je ne désespère pas car, même si le non est une solution dangereuse, elle peut, je le crois, aboutir à une solution meilleure que celle proposée. Peut-être pas dans le texte, mais au moins dans la façon de faire. Il peut aussi être le coup de grâce. Ce qui me fait peur, c'est que celui qui doit agir pour cela est celui qui a été minable depuis qu'il est président, celui qui n'a aucune vision, celui qui a été digne de ce que je pensais de lui en mettant son bulletin dans l'urne pour battre Le Pen.

be-rewt à 17:59 - Haut

Commentaires

Je pense qu'il faut arreter maintenant de penser que le véritable problème se trouve dans le gouvernement francais. Certes, ils sont assez pitoyables dans leur cocon de soie mais ce sont les français, les premiers responsables de la situation. En cause : immobilisme, manque de motivation, esprit contestataire limite caricatural et surtout aucune volonté dans le travail. C'EST EN TRAVAILLANT QUE LA FRANCE DEVIENDRA FORTE!!! (et ce, par l'intérieur du pays). Aujourd'hui, les électeurs du non ont donné une chance à la superpuissance que sont les états-unis d'avoir la main mise en terme économique sur l'europe. On est pas dans la merde maintenant. Quel terrain d'entente va t-on trouvé entre le non des communistes et le non des nationalistes. Electeur du non vous avez crédibiliser ces partis politique qui ont fait tant de mal. De plus, l'europe aurait apporter de l'argent en france notamment par les JO qui vont maintenant refuser Paris comme ville candidate. Nous sommes repartis pour des années de parlotes entre la gauche et la droite avec un nouveau gouvernement qui n'a pas changé d'un iota. Merci Electeur du non!!
Maintenant seul solution, fuire car dans 10 ans c'est à l'estonie que la france ressemblera et ce sont les vrais européens qui se demanderont si oui ou non la France est un pays assez puissant pour y adhérer.
Je pense que le mot "Salvateur" pour qualifier le non français est un peu exagéré.
A bon entendeur.

rom1 à 11:29, le 01.06.05 - Haut


Oui, et la fonte des glaces va s'accélerer et il pleuvra des canards. Personne ne peut deviner les conséquences pour l'Europe.
La partie économique de l'union étant définie principalement dans la partie 3, celle qui reste, je ne crois pas pour ma part qu'on soit plus sous contrôle de l'économie américaine maintenant qu'il y a 3 jours.
Pour les jeux olympiques, merci de l'information, je ne savais pas que Paris était choisi avant et qu'elle est sure de perdre maintenant.
Gueuler à la fois contre le peuple et les politiques est un exercice étonnant. Je crois pour ma part que le dédain affiché par Jacques Chirac et ses gouvernants, particulièrement depuis 2002, est responsable en grande partie de la morosité ambiante. Quand on n'a ni projet, ni ligne directrice pour guider un peuple, il a peur et n'a pas confiance quand on lui dit que tout ceci est pour son bien.

be-rewt à 13:45, le 01.06.05 - Haut


j'aurai simplement voulu que les gens comprenne la question qui était posée. Mais pas sanctionner à travers cela, le gouvernement aussi mauvais soit-il. cela dit il est vrai que je suis fataliste, je vous l'accorde. et qu'avez vous à dire sur la crédibilisation des partis extrémistes ou bien encore d'un nouveau gouvernement qui n'a que de nouveau les noms qui y sont représentés.
Je vois cependant que vous avez bien commencer votre réponse de midi : OUI... Aller un peu d'humour, il faut pas se mettre sur la gueulle parce que l'on parle d'un sujet avec une divergence d'opinion. Ce serait anti-européen...

rom1 à 17:14, le 01.06.05 - Haut


Je pense qu'ils ont compris... Seulement quand la politique intérieure n'offre aucune visibilité, il ne faut pas s'étonner d'avoir une réaction de repli du genre "c'est déjà assez le bordel chez nous, pas besoin de s'ouvrir aux autres". Je ne tiens pas ce raisonnement, je le regrette même, mais je le comprends.

Pour le nouveau gouvernement, j'ai rédigé le billet avant la nomination de De Vilepin. Chirac a été à la hauteur de tout ces choix politiques depuis 2002 et donc largement à coté de la plaque.
Pour la crédibilité des extrémistes... Je crois qu'une première réponse est justement de ne pas leur donner facilement la possibilité de crier que les gouvernants n'écoutent pas le peuple. L'affaiblissement du parti communiste au début des années 80 avait été dû à son phagocythage par le parti socialiste. C'est malheureux, mais quand les français se retrouvent aux extrèmes, il faut composer avec, même si ça fait mal. C'est le seul moyen de les décridibiliser : les associer à l'action.

be-rewt à 18:14, le 01.06.05 - Haut


Pourquoi la "victoire" du NON serait-elle du à une non compréhension de la question posée?
Personnellement je ne pense pas que le non soit simplement sorti juste pour provoquer chirac...
on nous file un texte imbuvable, incompréhensible pour le commun des français, on nous demande si on est pour ou contre, on sent quand même un légère tendance libérale dans ce texte qui a du en énnervé plus d'un, et les gens votent non à ce texte, parce qu'ils n'en ont pas voulu tout simplement...
y a bien trois fascites et quatre communsites qui ont fait un vote reactionnaire, mais ca doit etre une minorité du NON.
ce n'est que mon avis...

Flo à 11:08, le 02.06.05 - Son site - Haut


"Personnellement je ne pense pas que le non soit simplement sorti juste pour provoquer chirac...
on nous file un texte imbuvable, incompréhensible pour le commun des français, on nous demande si on est pour ou contre..."

Je trouve anormal de proposer un tel argument: Etre citoyen c'est aussi un devoir: celui de chercher à comprendre.
Dire cela c'est un peu dire: "Excusez moi, mais je m'estime trop con pour avoir le droit de vote!"

Paskal à 00:39, le 06.06.05 - Haut


bah euh oui, sur le coup là j'avais pas les compétences...
je ne connais ni le traite de nice ou de maastricht, je n'ai aucune formation en droit constitutionnel, je connais peu les institutions européennes, j'ai fait un effort, depuis novembre dernier j'ai la constitution en pdf et j'essaye de la lire petit bout par petit bout.
puis voyant que je ramais, je me suis tournée vers les commentaires des autres à commencer à "mes" partis politiques, qui eux non plus n'etaient pas super en accord avec eux mêmes.
j'estime avoir un niveau de culture un p'tit peu plus elevé que la moyenne, alors j'imagine le p'tit smicard et son CAP.
Personne n'est d'accord sur le fond, la forme : certains pays ratifient direct, d'autres font un référendum : rien que pour tout cela j'ai voté non. Pour moi, c'était pas au peuple de choisir pour ou contre ce texte car on n'avait pas la culture pour le faire. (entre autres arguments, c'est pas mon seul hein)

Flo à 20:57, le 08.06.05 - Son site - Haut


Mais Flo estime avoir suffisamment de "culture" pour choisir ses représentants (qui eux savent et ont assez de culture pour trancher)?

Je partage largement le sentiment général exprimé par be-rewt dans son billet. Il n'y a rien d'autre à attendre de Chirac que de la médiocrité et de l'égocentrisme. Il n'a jamais été à la hauteur de rien. Même lorsque les circonstances lui ont été favorables. C'est un minable dont il ne faut rien attendre.

Le résultat du référendum est à l'image des enjeux qu'il portait Comment améliorer la vie des gens, des européens, qu'il soient Polonais, Portugais ou Allemands? Le traité proposait des réponses. Les Français ne les ont pas trouvé satisfaisantes. Reste la question: qu'est-ce que la classe politique désavouée élection après élection fera de ce "non"?

Les premières réponses ne sont pas encourageantes.

Amitiés. Joël.

aqb à 12:46, le 18.06.05 - Son site - Haut



Ajouter un commentaire

(balises <strong>, <em> et <a> autorisées)





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.