Being be-rewt



Jeudi 25 mars 2004

Le blog en deux pages

Et hop, on a droit à un nouvel article sur les blogs. Paru dans le nouvel obs', cet article accumule les approximations fausses. Le blog espace creux, ayant un succès basé sur le phénomène de starification façon star academy, il y a de quoi enerver plus d'un blogueur. La journaliste ayant rencontré Loïc, on a le droit au couplet classique sur la démocratie immergente. Elle a visiblement été voir aussi comment ça se passait à Paris Carnet. Malheureusement, elle avait visiblement un avis préconçu et n'as écouté que ce qui pouvait aller dans son sens.

Évidemment, la critique est facile. On peut se demander pourquoi il semble si difficile aujourd'hui de pondre un bon papier sur la blogosphère. Pas un truc qui épate les auteurs de blogs, non, juste un truc qui leur ressemble. Le blog est passé par la case branchouille et son image est en pleine construction, je pense que c'est le cœur du problème. Il faut donner une vision cohérente d'un outil qui permet des publications allant du journal de Lou au blog de netlex, en passant (entre autre) par le pôle des blogs sur les standards, ou ceux sur le tricot. Pas facile. L'utilisation du blog a aujourd'hui tellement de dérivés qu'il est aussi difficile de la résumé en quelques lignes que de décrire à quoi peut servir un site internet en général sans réduire son champ d'étude. Un article général ne peut se permettre de tenter de décrire les motivations d'un blogueur ou son profil sociologique, tout juste peut-il décrire les outils et la forme d'un blog. Ça serait déjà un beau challenge d'ailleurs, vu les débats qui ont eu lieu sur la définition d'un blog.

Les journalistes ont pris du retard en ce qui concerne les blogs et ils ne le rattraperont s'ils ne s'intéressent pas à savoir pourquoi ils veulent parler des blogs, tout comme un blogueur n'ira pas loin s'il ne sait pas pourquoi il veut ouvrir un blog.

be-rewt à 10:44 - Haut

Commentaires

La comparaison finale n'est peut etre pas des plus justes: alors qu'il vaut mieux (je te l'accorde) qu'un journaliste sache pourquoi il veut parler du sujet qu'il aborde, il n'est pas toujours nécéssaire au blogueur de savoir pourquoi il veut ouvrir un blog. Certains blogs tiennent debouts sans que leurs auteurs sachent très bien pourquoi. C'est d'ailleurs ce qui rend la définition des blogs si problématique....non?

albi à 11:30, le 25.03.04 - Haut


Une petite remarque : un blogueur choisi de quoi il parle, un journaliste pas forcement.

nicolas à 11:58, le 25.03.04 - Son site - Haut


albi : je crois (je peux me tromper hein) qu'il est très difficile de durer sans savoir pourquoi on blog. La raison peut-être aussi banale que partager son point de vue ou son quotidien ou vouloir devenir une star du net mais il en faut une.

nicolas : ça ne empêche pas au journaliste de se poser les bonnes questions. S'ils ne choisissent pas leur sujet, ils peuvent au moins éviter les jugements hatifs.

be-rewt à 12:39, le 25.03.04 - Haut


salut, je donne mon avis, parce que je me suis longtemps demandé pourquoi continuer mon blog - et parce que j'aime be-rewt d'u amour passsioné qui ignore les obstacles (*soupir*;). J'ai trouvé ma réponse : c'est une excuse pour continuer à fréquenter cet univers. Des fois, je donne des petites nouvelles, je fais du copinage, bref, mon blog est naze, mais il me sert de plateforme pour rejoindre ceux que je "fréquente". Et je me dis que pour le prochain article, il faudrait demander à un bloggeur ;)

kalbadia à 12:57, le 25.03.04 - Son site - Haut


La biroute déchaîne les passions... :-)

Laurent à 13:45, le 25.03.04 - Son site - Haut


Je vais m'acheter le nouvel obs rien que pour voir cet article mal fait ;-)
J'ai choisi de faire mon mémoire de recherche en rapport avec les blogs et il vrai qu'il est parfois bien difficile de donner une définition juste à l'univers du blog.
Le fameux concept de démocratie émergente par exemple... Il peut exister mais dans un cadre bien précis, par rapport à des blogs bien précis... mais ça reste très pompeux malgré tout comme terme!

Je pense que si les journalistes ont bcp d'a priori par rapport à ce genre de pratiques, c'est parce que quelque part, ils se sentent en danger... Il y a des blogs d'actualité américains qui possèdent un lectorat très important important et du coup certains de leurs articles sont récupérés par la presse professionnelle... On peut imaginer que ce sera le cas en Europe dans pas longtemps... Les gens pourraient faire le choix de s'informer en priorité sur internet et en partie par l'intermédiaire de blogs... Les journalistes ne perdront jamais leur place en tant que "référence" (hum hum...) pour s'informer mais ils ne seront plus tout seuls... L'information alternative est en train de creuser son troun c'est du moins mon avis personnel.

brichou à 16:25, le 25.03.04 - Haut


L'information alternative creuse son trou parce que l'indépendance des journaux est de plus en plus théorique, la pression du pouvoir économique est énorme, il n'y a qu'à voir la vague de concentration chez Dassault. Il n'y a en France que 2 journaux indépendants. Les blogs peuvent se libérer de toute tutelle. Mais comme le suggère be-rewt, cela n'empêche pas les journalistes-bloggueurs de se poser les bonnes questions. Cela pose aussi la question de la fiabilité de l'information publiée sur un blog. Amicalement.

aqb à 19:29, le 25.03.04 - Haut


Surtout que le sujet des blogs ne doit pas encore être sujet à d'énormes pressions. Je ne pense pas que les journalistes se sentent obliger de sortir le genre d'inepties que j'ai pu lire dans cet article.

be-rewt à 09:12, le 26.03.04 - Haut


effectivement,je pense que ce journaliste là s'était surtout mal renseigné sur le sujet et comme tu as pu le dire a adopté une position partiale qui le confortait dans ses idées préconçues.

brichou à 11:36, le 26.03.04 - Haut


Concernant ce mépris des journalistes (je ne trouve pas d'autre mot que mépris) j'ai l'impression que ce qui les dérange c'est de voir que tout le monde y va de son article et nombreux sont les bloggeurs qui ont une belle plume. Alors forcément, c'est dérangeant de constater que des gens qui ne sont pas journalistes arrivent à avoir des idées, les écrivent bien, libres de toute contrainte et non payés. Tous ces journalistes qui crient haut et fort en faveur de la liberté de la Presse seront les premiers à se frotter les mains si les blogs disparaissent...

skully à 00:06, le 27.04.04 - Son site - Haut



Ajouter un commentaire

(balises <strong>, <em> et <a> autorisées)





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.