Being be-rewt



Lundi 22 décembre 2003

Le cadeau de Noël

Pour les amateurs d'aventures médiévales fantastiques audio délirantes (je dois perdre 20% des lecteurs à chacun des adjectifs). Pour les deux lecteurs intéressés donc, il est bon de signaler que l'épisode 6 de reflet d'acide est sorti. C'est digne des jeux de mots meujoresque, avaec des doubles sens dont je raffole. C'est encore plus drôle que le plus célèbre donjon de Naheulbeuk... Bref, c'est un véritable plaisir pour les oreilles.

(Ce message est une publicité honteuse, ce blog vire encore un peu plus au copinage)

be-rewt à 16:02 - Haut - 1 commentaire


Le retour du ro... du thésard

Et voilà, vite fait avant les vacances de Noël, un petit passage par ici pour vous délivrer un petit compte-rendu :

  • En décembre, le brouillard que l'on voit en sortant de l'aéroprt, ce n'est pas l'humidité, c'est la pollution.
  • Attendre sa valise pendant près de trois jours parceque Air France l'a oublié à Paris, c'est moyen drôle, surtout quand ça vous oblige à utiliser du savon pour vous "brosser les dents.
  • L'art culinaire indien n'est pas fait pour mon estomac, ni pour ma bouche. Un conseil : quand vous souhaitez manger épicé, demandez un plat pas (ou peu) épicé. Si vous voulez pleurer à chaque bouchée et attendre quelques heures pour retrouvez vos papilles gustatives, choisissez un plat au hasard.
  • Attention: ne jamais traverser une rue à pied. Enfin, ne jamais traverser un quart de rue à pied en fait, vous n'arriveriez certainement plus à avancer après avoir parcouru cette distance.
  • Et surtout, savourez la gentillesse locale. Aucune agressivité, des marchands racoleurs mais pas trop, des inconnus qui discutent avec vous.

Pour faire court, aussi content d'y être aller que de rentrer.

be-rewt à 12:23 - Haut - 3 commentaires



Jeudi 11 décembre 2003

Billet pour Tante Cécile (2)

Départ demain pour Paris et après demain matin pour Bombay.

Une semaine là bas, je ne sais pas encore si je pourrai m'occuper du blogs. En aurais-je les moyens technique, la volonté ? Que de suspense... La réponse prochainement (et j'entends déjà les mauvaises langues dire On s'en fout).

be-rewt à 18:43 - Haut - 6 commentaires


Hécatombe estivale contre sauvetage hivernal

Pendant l'été, alors que la morgue se remplissait plus vite que le stade de France un jour de match, la direction générale de la santé n'était au courant que de quelques décès dus à la canicule. Rien de bien alarmant semblait-il, le plan blanc n'avait d'ailleurs été déclenché par le ministère de la santé que le 13 août, alors que le pic de mortalité était passé.

Soucieux de rattraper le handicap du match aller, le ministère allait alors tenté de concrétiser toutes les occasions même s'il n'y en avait pas. Au match retour, il s'est créé deux belles occasions artificielle. Un plan blanc pour s'excuser des deux nourrissons morts de la bronchiolite, beau geste mais pas franchement utile, là aussi le pire était passé et c'est surtout les généralistes qui semblait (encore) à la traine. Hier, l'annonce de la terrible bactérie nosocomiale, en tournée dans tous le nord est, qui a fait 18 morts et aurait touché 118 personnes en 6 mois. Mettons de coté mes doutes concernant les morts d'il y a 5 mois (canicule ou bactérie, fais ton choix camarade) et comparons. Les maladies nosocomiales font plusieurs milliers de morts par an. La bactérie, 18 en 6 mois. En extrapolant les résultats, on arrive à 32 par an, elle est donc loin d'être seule pour arriver au total. C'est pas grave, mieux vaut communiquerà outrance là dessu, montrer que le ministère est sur le coup, les femmes et les enfants d'abord et dieu pour tous mais pas à l'école. Peu imorte si cette bactérie, si elle parrait très résistante, ne représente qu'une goutte d'eau, l'important est de montrer qu'on est présent.

Le ministère est tellement aux aguets ces derniers temps que je me demande si on ne va pas finir par apprendre qu'il a fait sauter une digue pour éviter une deshydratation infantile à Arles. Rien ne sert de courrir, il faut partir à point disais l'autre (qui n'était pas la moitié d'un con sur ce coup là). Il serait temps que l'équipe de communication du ministère s'en inspire : il est trop tard messieurs, les morts aoûtiens ne reviendront pas.

be-rewt à 17:02 - Haut - 0 commentaire



Mercredi 10 décembre 2003

Plus étranger pour longtemps

59% des gens pensent qu'il y a trop d'étrangers en France. Puisqu'il est bon de répondre aux peurs de notre bon peuple de France et que la solution est simple, répondons à ses exigences. Il faut réduire le nombre d'étranger par le moyen le plus rapide et efficace.

Oui mais quel est ce moyen miraculeux ? Là aussi, la réponse est simple : naturalisons à tour de bras. Tellement simple que je me demande pourquoi les xénophobes n'y ont jamais pensé.

be-rewt à 13:21 - Haut - 4 commentaires



Vendredi 05 décembre 2003

Le premier des droits de l'homme

Extrait de la Déclaration universelle des droits de l'homme :

Article premier
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Cette définition doit être connu de la quasi totalité des gens. Elle semble pourtant étrangère à notre président, qui n'a pas hésiter à déclarer (via Pierre Carion, indigné lui aussi) :

Le premier des droits de l'homme, c'est de manger, d'être soigné, de recevoir une éducation, d'avoir un habitat. Et de ce point de vue, il faut bien reconnaître que la Tunisie est très en avance sur beaucoup, beaucoup de pays. Il faut le souligner.

C'est vrai, de quoi se plaint on quand on a de quoi manger et qu'on est en bonne santé ? On ne se plaint de rien, sinon on finit en prison aurait pu lui répondre les opposants politiques tunisiens. D'ailleurs, il parraît qu'en prison la qualité de la nourriture est relativement satisfaisante pour les prisonniers politiques. Sans compter qu'ils ont le gîte pour le même prix et que ce prix est justement modeste : il suffit d'espérer un régime plus démocratique.

Bien sûr il y a pire que le régime tunisien (qui est très nourrisant, rappelons le) mais ce n'est pas une raison pour dire des conneries pareilles. Enfin, comme le soulignait Renz dans les commentaires chez Pierre, le président n'en est pas à sa première bourde. C'est pas grave, on dira qu'il s'agit d'un malentendu (ce qui est amusant de la part d'un mal entendant).

be-rewt à 11:44 - Haut - 5 commentaires


En vrac

  • Milky déménage, j'aime pas beaucoup 20six mais c'est toujours mieux que Lycos.
  • 8 heures d'avions prévu dans 8 jours, 9 heures la semaine d'après, ça devrait me laisser le temps de lire. Grâce à Iok' et au petit padawan, ma liste d'achats se prépare doucement... Je vais aussi en profiter pour combler mes lacunes en Pratchett.
  • La MousseLorraine de ce soir bat de l'aile, sauvez la, participez. Moi j'ai un mot d'excuse pour cette fois.
  • Et dire que j'avais raté ça : Egmont, un remake de metrocross sur windows.

be-rewt à 11:17 - Haut - 6 commentaires



Jeudi 04 décembre 2003

Image, float et dépassement

Hier encore, on me demandait comment faire pour empêcher une image utilisant la propriété css float de sortir d'un bloc. En effet une image quelconque utilisant ce style continue et déborde de son bloc. Le code suivant par exemple :

<div style="border: 1px solid black">

<img src="/img/guinness.jpg" style="float:left;
width: 118px; height: 175px; padding: 5px 10px"
alt="Publicité Guinness de Noël" />
<p>La publicité est moins bonne que le produit</p>
</div>

Donne le réultat suivant :

Publicité Guinness de Noël

La publicité est moins bonne que le produit

Pas génial effectivement. La solution consiste à placer à la fin de notre div un élément avec la propriété clear: both. Le probème est que si l'on a rien d'autre à dire, on fini souvent par rajouter un div vide pour pouvoir utiliser cette propriété. Pas vraiment propre comme solution. Puisque le but de cet élément est de séparer l'image du reste du contenu, autant utiliser le bon vieux élément hr pour faire cette séparation... On a alors le code suivant :

<div style="border: 1px solid black">

<img src="/img/guinness.jpg" style="float:left;
width: 118px; height: 175px; padding: 5px 10px"
alt="Publicité Guinness de Noël" />
<p>La publicité est moins bonne que le produit</p>
<hr style="clear: both" /></div>

Ce qui donne :

Publicité Guinness de Noël

La publicité est moins bonne que le produit


Toujours pas génial : on se retrouve avec une grosse barre horizontale qui même s'y elle était de la même couleur que le fond laisserait un espace énorme entre l'image et la bordure.

On peut alors essayer de supprimer la règle avec la propriété display: none. Seulement dans ce cas elle ne joue plus du tout son rôle et on se retrouve dans le cas initial. La meilleure solution consiste alors à la cacher (grâce à la propriété visibility: hidden et à la rendre la plus petite possible : height: 0px). À la différence de display: none, visibility: hidden conserve l'élément dans le flux, lui permettant de continuer à jouer son rôle de séparateur. Notre example de départ de vient donc :

<div style="border: 1px solid black">

<img src="/img/guinness.jpg" style="float:left;
width: 118px; height: 175px; padding: 5px 10px"
alt="Publicité Guinness de Noël" />
<p>La publicité est moins bonne que le produit</p>
<hr style="clear: both; height: 1px;
visibility: hidden; margin: 0; padding: 0" />
</div>

Ce qui correspond à :

Publicité Guinness de Noël

La publicité est moins bonne que le produit


Et voilà, on a donc un séparateur quasiment invisible pour empêcher l'image de sortir de son conteneur et le résultat sans style n'est pas trop choquant: une barre horizontale apparaît en bas de notre div pour le séparer de la suite :

Publicité Guinness de Noël

La publicité est moins bonne que le produit


be-rewt à 11:29 - Haut - 7 commentaires



Mardi 02 décembre 2003

Question de forme

Suite à la découverte de la présentation novatrice d' Embruns, le nouveau blog de Laurent (ex Navire.net), François explique son insatisfaction devant la présentation chornologique classique de son blog et par la même de la majorité des blogs. Cela rejoint en partie les interrogations de mouche, qui se demandait quel était le meilleur moyen d'éditer un texte passé. Le format chronologique basique commence à géner certains, à être trop contraignant. Manque de relief, archive peu ou pas mise en avant, catégories plus accessoires que réellement utilisables, les critiques possibles concernant le bon vieux modèle chronologique sont nombreuses.

En revisitant le genre, Embruns fait le pari d'un weblog avec une vraie page d'accueil, mettant au premier plan ce qui ressemble au menu trop souvent gadget d'un weblog traditionnel. Il est trop tôt pour juger de la pertinence de son choix mais je dois avouer que mes premières visites m'ont charmé. En supprimant l'accès direct aux derniers billets, on retrouve le plaisir du clic pour accéder aux lectures, celui de la découverte du contenu cacher par le lien. Avantage qui a tout de même une contrepartie : on multiplie les allers-retours entre les pages, on perd nos repères habituels pour un weblog, celui qui permet de lire plusieurs billets sur une unique page.

Personellement, je ne suis pas sûr d'avoir une thématique assez forte pour passer à une présentation autre que chornologique. Mon usage des catégories me gène tellement qu'elles manquent régulièrement de disparaître et surtout je ne ressens pas le besoin de mettre de l'ordre en ces lieux. Je ne vois pas l'intérêt pour l'instant d'exhumer des billets, il n'y a rien ici qui mérite d'être mis en avant par rapport au reste. Ce blog est avant tout un pense bête, il me parraît encore normal de laisser les archives sombrer au fur et à mesure dans l'oubli. Pour changer, il faudrait que je prenne le temps de mettre les choses à plat, que je me décide à avoir une ligne directrice au lieu de m'éparpiller. Qu'il m'arrive enfin de dire des choses que je juge importante après plusieurs mois.

be-rewt à 13:17 - Haut - 8 commentaires



Lundi 01 décembre 2003

Et les autres jours aussi...

François Granger sur sans filtre :

J'aime pas les "journées de..." pour beaucoup de bonnes et de mauvaises raisons. Par contre, je suis sensible aux témoignages des gens.

be-rewt à 15:46 - Haut - 3 commentaires





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.