Being be-rewt



Jeudi 27 novembre 2003

La qualité et la gratuité

Une petite citation de Biz à propos de la gratuité des blogs :

En quelques mots : un weblog qui paie son hebergement a beaucoup plus de chances d'etre interessant et de durer qu'un weblog sur une plateforme completement gratuite avec un logo TF1 et des pubs un peu partout. Investir dans l'hebergement de son weblog, ne serait ce qu'un tout petit peu (un nom de domaine par exemple), c'est important. Pour ecrire un livre, il vaut mieux acheter un cahier qu'ecrire dans la marge des pubs d'Auchan.

Les propos sont assez réducteurs mais je trouve tout de même que Biz pointe un point important : l'investissement démontre une implication de l'auteur dans son blog. Par contre, je ne suis vraiment pas sûr que ça rendre le blog meilleur ni que ça lui assure une durée de vie plus grande.

Accepter de payer pour son blog (lorsqu'on en a les moyens, ce qui est à mon avis le cas de nombreux bloggueurs) c'est lui reconnaître une valeur. De plus, je suis un farouche opposant du blog tout gratuit prépayé par des bandeaux publicitaires ou sponsorisé. Je préfère payer ce que j'utilise directement qu'indirectement à travers la publicité.

be-rewt à 10:19 - Haut - 22 commentaires



Mercredi 26 novembre 2003

Scolarité laïque

J'avais entendu ce que je trouvais être une connerie de la bouche de Jack Lang au sujet de la (future - probable - eventuelle, rayez les mentions inutiles) loi sur la laïcité. Loin d'en être étonné, j'ai tout de même voulu vérifier la position du PS sur le sujet et je dois dire que je n'ai pas été déçu. Le projet proposition de loi socialiste comporte les articles suivants :

Art. 1er

Le port apparent de signes religieux, politiques ou philosophiques est interdit dans l'enceinte des établissements publics d'enseignement ainsi que dans toutes les activités extérieures organisées par eux.

Art. 2

Le règlement intérieur, à l'égard des élèves ou visiteurs, ou les formations disciplinaires dont ils relèvent, à l'égard des personnels, mettent en œuvre la règle énoncée à l'article précédent.

Sauf en cas de récidive, aucune procédure de sanction ne peut être engagée sans que le chef d'établissement ait, par la voie de la médiation, dans un délai suffisant, invité l'intéressé à se conformer à la règle.

Tout d'abord, voir la laïcité en ces termes est terriblement réducteur et injuste. Si l'on veut véritablement bouter hors des établissement scolaire les signes politiques et religieux, que l'on s'en prenne aussi à la présence des aumoneries dans les établissement, aux spécificités d'enseignement en Alsace/Moselle (qui autorise l'enseignement religeux en cours dans les établissements privés publics) et aux vacances scolaires, calquées sur le calendrier des fêtes catholiques. Oui, c'est ridicule, mais quand on veut faire croire qu'être laïque c'est empéché les gens d'afficher leur conviction, autant aller au bout de sa démarche.

Enfin, avec une telle loi, qu'on ne viennent pas ensuite se plaindre du désintérêt des jeunes pour la politique. Empéchons les de vivre leur convictions, montrons leur qu'il n'est pas bon de les afficher. Empéchons les dès le plus jeune âge, qu'ils prennent rapidement les bonnes habitudes.

Non, je n'ai rien contre le port du voile à l'école. Je crois qu'il surtout nécessaire de faire rentrer la religion et la politique à l'école, de comprendre que la laïcité c'est être indépendant des idées politiques, philosophiques et religieuses, pas allez à leur encontre.

be-rewt à 14:48 - Haut - 11 commentaires



Mardi 25 novembre 2003

Renouveau

Faire du neuf avec du vieux. Normalement plus rapide, normalement tout nu pour l'instant, being be-rewt change d'apparence. Il faut bien que je m'occupe de mon blog autrement quand je n'ai rien envie de dire.

be-rewt à 18:19 - Haut - 7 commentaires



Lundi 24 novembre 2003

Ni fleur, ni couronne

Nacara, neige, Navire.net. Et toujours Eulvin, Meujor (malgré quelques électrochocs de IokanaaN).

J'ai l'impression d'être un vieux qui assiste à l'hécatombe de ses contemporains.

be-rewt à 11:11 - Haut - 1 commentaire



Mardi 18 novembre 2003

Intermède

Pas plus à dire ce jour que les précédents, trop sombre, trop acerbe pour me livrer ces jours ci. Difficile de sortir autre chose que du fiel, difficile d'assumer ce que je pense dans de pareils moments. Il y a des périodes comme celles-ci ou je ravale mes mots pour ne pas être trop cassant. Des périodes où je maltraite la touche suppr de mon clavier et où j'évite de parler pour ne pas être trop cassant.

Attendre que ça passe, ne pas dire ce qu'on pourrait regretter, parraître un temps soit peu léger et drôle. Faire le con pour mettre le reste de coté. Il ne s'agit pas de faire semblant que tou va bien, juste remonter la pente petit à petit, faire les efforts nécessaires pour y arriver. Se dire que l'on se trompe, se dire qu'on a déjà vu les choses autrement, se dire qu'on les reverra bientôt comme avant.

be-rewt à 13:33 - Haut - 0 commentaire



Vendredi 14 novembre 2003

Licence, Master, Doctorat

Trois mots en forme de titre de l'harmonisation des diplômes européens. Trois mots qui sème la révolte d'une partie des étudiants. Et je dois dire que je comprends pas trop pourquoi.

Quels en sont les principes tout d'abord ? Il s'agit de fournir aux étudiants des cursus universitaires avec trois points de sortie majeurs : la licence (trois ans d'études supérieures), le master (cinq ans) et le doctorat (8 ans). Ça, c'est la très grande ligne. Ensuite, le cursus est organisé par semestres, avec différents modules rapportant un certain nombre de points, et un nombre total de points à obtenir pour valider son année. En théorie, des accords entre universités peuvent être passés pour personnaliser son cursus par des modules obtenus dans d'autres universités. En gros, à l'entée dans une filière, l'étudiant se voit proposer divers modules dans son université de départ et les universités partenaires et fait son marché.

Ce projet à plusieurs but :

  • Permettre aux étudiants une plus grandes mobilité : les accords entre universités doivent faciliter les démarches nécessaires aux étudiants pour aller étudier dans une autre université. Plus besoin de s'inscrire à un programme européen, ni de se battre pour faire reconnaître la formation obtenue dans une autre université.
  • Factoriser les enseignements. Il s'agit de regrouper des modules équivalents de différente filières, afin de limiter les cours pour une promo de cinq personnes.
  • Et surtout : faciliter la lisibilité des diplômes au niveau européen.

La position de l'UNEF, fournie son analyse (format pdf), sur le sujet. Premier point soulevé par le syndicat étudiant, la possibilité de sélectionner les étudiants après la licence. Et alors ? Aujourd'hui on sélectionne à l'entrée en troisième cycle, à l'entrée en IUP et en BTS. Qui s'en plaint ? Oui il y aura des filières sélectives en marge des filières générales... Comme maintenant. En deuxième position, on trouve la disparition des diplômes nationaux. Vrai et faux. Il y aura trois diplômes nationaux : licence, master et doctorat. La suite de l'intitulé du diplôme sera différent, comme aujourd'hui et le parcours de l'étudiant sera indiqué, ce qui créera efectivement une différentiation. Mais qui (à part ce syndicat) croit encore aujourd'hui que la valeur d'un diplôme ne dépend pas un minimum de l'université d'origine ? La sélection en troisième cycle se fait d'ailleurs parfois (malheureusement) sur la provenance de l'étudiant. Et enfin, la principale raison de la grogne est que ce système ne s'accorde pas avec de nombreuses formations françaises. Mais est-ce un mal ? Aujourd'hui, un étudiant voulant un diplôme professionnel peut faire un DEUST, un BTS, un DUT, une licence pro., un IUP ou un DESS. Le tout permettant des sorties de l'universités entre deux et cinq années d'études... Alors, oui, avec une licence et un master à la place, on laisse des diplômes de coté, mais c'est tout de même légèrement plus clair. Non, l'université n'abandonne pas les formation professionalisante : on pourra toujours avoirs des modules correspondant à des stages. Oui, certains auront un diplôme qui n'existe plus, et alors ? Ça leur enlève leur compètences ?

Honnêtement, quand on m'a présenté la réforme, je me suis mis dans la peau du futur maitre de conférence que je serai peut-être un jour et je me suis dis qu'on allait en chier pour faire les programmes amis que servirait aux étudiants. C'est certes perfectible, ça pose certainement des problèmes de logistique et de financement mais c'est largement mieux que le système actuel.

be-rewt à 12:55 - Haut - 8 commentaires



Jeudi 13 novembre 2003

L'or (du poumon) noir

Nicolas Sarkozy annonce les solutions pour assurer la sécurité des buralistes. On devrait entre autre voir ce message apparaître sur les paquets de tabac :

Fumer est dangereux pour la santé de votre buraliste

Ne pas fumer, c'est permettre à long terme à un buraliste d'éviter la crise cardiaque pendant un braquage. Il risque évidemment de se suicider à cause de la chute de son chiffre d'affaire, mais un suicide réussi coûte moins cher en soin à l'état. Merci de votre compréhension.

be-rewt à 17:38 - Haut - 2 commentaires



Mercredi 12 novembre 2003

Raisonnement par l'absurde

Le conseil des ministre du jour devrait se pencher sur la protection anti-copie, qui devrait être légalisée. Le principe d'exception pour copie privée serait malgré tout maintenu. En gros, les maisons de production peuvent mettre en place un système vous empêchant de faire une copie, vous ne pouvez tenter de contourner cette protection mais vous avez le droit de faire une copie. La copie reservée aux adeptes d'Houdini (avec interdiction de toucher au verrou, faut bien corser la difficulté), voilà une idée ingénieuse ! Lutter contre le piratage en pénalisant ceux qui achètent, voilà une autre idée ingénieuse ! Si le piratage continue (ce qui m'étonnerait devant tant d'ingéniosité), on devrait rajouter une taxe supplémentaire sur les originaux, non ? Il faudra bien que ceux qui ne piratent pas finissent par comprendre qu'il ne faut pas pirater.

be-rewt à 13:45 - Haut - 0 commentaire



Lundi 10 novembre 2003

Dallas, Dynastie ? Non, blogosphère.

Tiens, il y a une nouvelle affaire dans le monde de la blogosphère. En résumé, JLR (mediatic) estime que Stéphane (joueb) cherche à doper ses statistiques sur weblogues.com en ajoutant des publicités vers cerains jouebs. Problème, en publiant cet article, JLR n'a pas pensé une seconde que Stéphane n'était pas Machiavel.

Une simple (et énorme) erreur de jugement qui laisse un goût amer à Stéphane, loin de tous ces calculs. C'est déjà gratiné mais la réaction de JLR dans les commentaires de son billet forme la deuxième couche de cette pathétique affaire. Loin de s'excuser, il explique que Stéphane ne l'aime pas car il a eu vent de ces précédentes affaires (voir le résumé des affaires dans l'article de Stéphane) de manière déformé (ne cherchez pas la version de Jean-Luc, elle n'existe pas), réaffirme qu'il agit en toute indépendance (c'est un vaccin contre les dérapages ?), que Stéphane est paranoïaque (quand on a un couteau planté dans le dos et qu'on se dit que quelqu'un nous en veut, on est paranoïaque, sympa comme définition) et répète qu'il mentionne un fait... Dire que Stéphane profite délibérémment de l'abscense du créateur de weblogues.com pour doper ses stats, pour moi et beaucoup d'autres, c'est pas un fait, c'est une accusation.

Quant on dit une grosse connerie, on l'assume, on ne rejette pas la faute sur ceux qu'on accuse. Je n'irai pas jusqu'à demander aux bloggers qui le peuvent de supprimer Jean-Luc de leur blogroll, comme le demande Stéphane. Je crois qu'il est malgré tout une source de liens intéressante, il n'est juste pas une source fiable.

be-rewt à 14:57 - Haut - 7 commentaires


Pourquoi utiliser les hacks ?

IokanaaN et znarf poitent vers un intéressant plaidoyer de Peter-Paul Koch contre l'utilisation de hacks CSS, ces astuces qui permettent de cacher partiellement le contenu d'une feuille de style à un navigateur. La question de leur utilisation est en effet très controversé. Les hacks, moches et indispensables ou moches et à proscrire ?

Reprenons le problème à son commencement ou presque. Remontons à l'époque ou IE et netscape se battait à grand coup de balise propriétaire et de différence de rendu. La plupart des sites présentaient alors deux versions, une par navigateur et testaient votre navigateur pour choisir celle qu'il devait afficher. Autre temps, autre moœurs : de nos jours, les standards, malgré toutes les inépties qu'on peut lire, permettent une harmonie du comportement des navigateurs... Sauf que voilà, tous les navigateurs ne respectent pas les standards et il faut faire avec ces problèmes.

Pour faire avec, il y a plusieurs solutions. On peut se restreindre à utiliser uniquement ce qui est supporté par tous les navigateurs... Soit pas grand chose. On peut utiliser l'ancienne méthode beurk du test du navigateur mais du coup on ne gagne rien à respecter les standards. Enfin, on peut cacher ou recréer certains comportements grâce à des astuces (hacks). Et là, mon avis est plus nuancé que celui de PPK. Oui, les hacks ne doivent pas être utilisé si une autre solution existe, oui, exploiter des bugs pour contrer d'autres bugs n'est pas une bonnne solution et pourtant... Si le hack règle le problème pour un e version dépassée ou abandonnée d'un navigateur (IE 5.x et antérieurs sous windows, IE 5-Mac), pourquoi s'en priver ? Si par une astuce et du javascript valide, on arrive à recréer pour certains navigateurs la gestion de certaines règle qu'il n'arrive pas à gérer et dont on a vraiment besoin, il serait dommage de ne pas le faire.

Oui l'utilisation systématique de hack n'est pas une bonne chose mais c'est malheureusement parfois indispensable comme pour régler des problèmes de tailles de caractères ou certains problèmes de tailles de boites

be-rewt à 11:55 - Haut - 0 commentaire



Vendredi 07 novembre 2003

Liens, accessibilité et pseudo-classes

Lorsqu'on commence à tripatouiller les feuilles de styles, on apprend vite que l'on peut facilement créer des effets sur les liens grâce au pseudo-classes. La technique est simple: on style l'élément a en général, puis dans l'ordre (pour éviter les problèmes) on rajoute un style particulier pour le lien a:link, pour les liens survolés : a:hover, pour les liens activés a:active et enfin pour les liens visités a:visited. Et ainsi tout le monde et content... Ou presque.

Presque, car tout le monde n'utilise pas la souris pour la navigation. La bonne vieille technique de la touche tab pour parcourir les champs utiles d'une page peut encore et toujours être utiliser. Il serait dommage de priver ceux qui ont oublier la souris du joli effet que tu as concocté quand on survole tes liens. Heureusement, il y a pour cela le parent pauvre des pseudo-classes. Ou plutôt celui qui est sous utilisé : focus. Souvent utilisé dans les formulaires, pour appliquer un effet au champ que l'on est en train de remplir, on le voit rarement avec les liens. Et bien, on peut (et on devrait tous) l'utiliser également pour les liens. Grâce à a:focus, on peut ajouter un joli effet aux liens sélectionnés à l'aide du clavier. Pour les plus parreseux, il suffit de lui appliquer les mêmes règles de style. Pour les autres vous pouvez lui donner son propre style en insérant la ligne a:focus {...} avec le style de votre choix entre les lignes a:hover et a:active.

be-rewt à 13:36 - Haut - 2 commentaires



Mardi 04 novembre 2003

Le dernier (évèque) des anglicans

À l'heure où l'Église protestante à organiser sa réflexion sur le sujet de l'homosexualité, où l'Église catholique est égale à elle même, l'église anglicane elle frappe très fort (trop fort pour certains), en nommant un évèque homosexuel. Bien sur, on peut penser qu'il s'agit d'un effet d'annonce mais quand on avance les positions courageuse du pape Jean-Paul, il faut avouer qu'à coté de ça, il a le courage petit... Je ne me souviens pas, en effet, avoir lu qu'une décision papale ait provoqué des protestations officielles et des manifestations hostiles. En terre catholique, tout le monde est beau et gentil, à condition d'avoir une foi respectable et des moeurs convenable.

J'ai toujours pensé que la position d'une religion face à l'homosexualité était révélatrice de son ouverture d'esprit. C'est d'autant plus triste que sans aller jusqu'à approuver le choix de l'Église anglicane, je pense que de nombreux croyants ne se reconnaissent pas dans la position antitolérante du Vatican. Amis catholiques, il est tant de changer : il y a mieux ailleurs, avec les mêmes options disponibles que chez les cathos et un peu plus de tolérance de série.

be-rewt à 12:36 - Haut - 7 commentaires



Lundi 03 novembre 2003

A mon dernier repas

Le département de la justice téxane publie la liste des derniers repas des condamnés à mort (via adverbe). La dernière mode téxane serait-elle de manger le même repas que les condamnés ? Aucune idée, j'attends juste avec impatience le service de livraison proposant le même repas en moins de trente minutes, avec un suppléments pour les restes du condamnés.

Tant qu'à visiter ce site nauséeux, faites un tour par les fiches d'informations des condamnés, avec notamment, comme on peut le voir sur cette fiche, la rubrique Race and Gender of Victim. Le texas est assurément un été à la pointe du progrès (ou presque).


be-rewt à 10:31 - Haut - 3 commentaires





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.