Being be-rewt



Mercredi 29 octobre 2003

Grammaire et sémantique

Il parrait évident à tout le monde que certaine phrase, si elles sont grammaticalement correctes, ne veulent rien dire (c'est aussi évident que d'affirmer que mes billets ne souvent pas écrits en bon français). Il en va de même pour les sites valides : on peut très bien écrire une page valide sans respecter le sens des balises. Je vous conseille d'ailleurs de lire à ce sujet le très bon article de fastclemmy.

La validité d'une page, le Grâal de ceux qui ont peu (ou pas) l'habitude de l'écriture de page web, n'est malheureusement que le premier pas vers une page bien construite. Il reste ensuite à utiliser les bonnes balises pour dire les choses et à s'inquiéter de l'accessibilité de votre page. Décourageant ? Oui, mais avec un peu de pratique, les trois étapes se font simultanément et (presque) naturellement. À ce sujet, je sens qu'une bonne révision des balises XHTML nous fera le plus grand bien, je vais y songer pour la suite. Ça me fera un sujet de conversation.

be-rewt à 16:34 - Haut - 1 commentaire



Jeudi 23 octobre 2003

Mousse Lorraine

J'en suis arrivé à oublier de parler de cet événement ! La dernière édition nancéenne, aussi sympathique qu'elle eut été, n'en fut pas moins ridiculeusement intimiste. Avec IokanaaN et Noliv', nous avons passé une bonne soirée mais on s'est tout de même senti un peu seul. Pour éviter pareille mésaventure, je vous préviens donc que la prochaine Mousse à lieu à Metz, le 7 novembre (dans à bar à déterminer, pourvu qu'il serve de la Guinness) et que les inscriptions sont ouvertes. Faites de la pub' (ouais, des fois la pub' c'est bien) autour de vous. Une consommation offerte aux 42 premiers inscrits (en échange du prix de la conso).

be-rewt à 15:52 - Haut - 8 commentaires



Mercredi 22 octobre 2003

Le mot et l'adverbe

J'avais raté la première édition de ce petit jeu de mot mais je ne raterai pas la seconde (et soyez indulgent, merci)  

Je me souviens des mélodies des barcarolles
Qui rythmaient nos joyeux périples nocturnes.
De retour, seul, les lieux me semblent taciturnes.
Point de barcarolles, juste le branle des gondoles.

be-rewt à 17:39 - Haut - 1 commentaire


D'un centre à l'autre

Dans un pays réputé pour sa neutralité et sa volonté de ne pas faire de vague, il y a des choses qui porterait à sourire tellement, comme le nom du parti d'extrême droite local : l'Union Démocratique du Centre. Oui, je pourrait trouver ça drôle, comme je pourrais trouver drôle que le pseudo centrisme français (l'UDF) ait tant de mal à s'associer à un parti de gauche alors qu'il n'a aucun mal à s'associer à un parti de droite.

Seulement voilà, le centre suisse à gagner les dernières élections et le centre français est plus pathétique que drôle. Il ne reste au final qu'un pays avec l'extrême droite à sa tête et un trou au centre de l'échiquier politique français... Et dire qu'un peu plus j'aurais pu en rire.

be-rewt à 14:28 - Haut - 0 commentaire



Mardi 21 octobre 2003

Anti-pub et port du string

La flash-mob anti-pub, résumée ici (via Navire.net) dont les effets visibles sont résumés , me laisse perplexe. Je ne sais pas vraiment quelle position choisir devant le phénomène, avant tout parce que j'ai des doutes concernant ses motivations.

S'agit-il (comme il a été annoncé) de signaler que les espaces publicitaires de plus en plus nombreux investissent plus qu'ils ne devraient les espaces publiques, de critiquer la pollution visuelle créée par la publicité qui dénature l'aspect des lieux publiques ? Si c'est le cas je ne peux qu'être d'accord : oui la publicité est un fleau visuel... Avec un petit bémol cependant : je ne suis pas sûr que le métro soit le lieu où cette pollution est la plus agressive (comprenez que le métro est déjà assez moche pour ne pas trop souffrir de la pollution publicitaire).

Du coup, je crains qu'il ne s'agisse avant tout de s'attaquer à travers la publicité à la société de consommation, de l'utiliser comme un symbole de l'économie de marché. Si cette vision de l'action anti-pub me fait peur, c'est que je crois qu'il vaut mieux éduquer les gens à prendre de la distance par rapport à la publicité que de s'attaquer à la publicité elle même. Par analogie, je trouve ce comportement aussi stupide que la volonté afficher par Ségolène Royale d'interdire le port du string aux jeunes filles sous pretexte que ça ferait d'elle des objets sexuels. Comme le dit si bien Olivier, c'est que surtout ceux qui les considèrent comme tels qui sont condamnables. Non, je n'ai pas pété les plombs : de la même manière, on ne doit pas accuser la publicité d'influencer les gens. On doit plutôt responsabiliser le consommateur pour qu'il prenne ses distances vis à vis de la publicité. Je ne pense pas que la publicité soit un plus grand danger pour le libre arbitre qu'une émission de divertissemnt où tout autre événement médiatique. Il faut juste que les gens agissent en consommateurs responsables. Une seule exception à mon discours, les publicités ciblant les enfants, souvent trop jeunes pour avoir le recul nécessaire pour consommer sans être manipuler. Heureusement, à ce sujet, les agences de publicité commencent à réagir (même s'il reste encore beaucoup à faire).

be-rewt à 14:14 - Haut - 9 commentaires



Lundi 20 octobre 2003

The LaTeX Companion

Branle bas de combat général un peu pratout ( et ou encore entre autre) après l'intervention ridicule du cardinal Trujillo (alors que son homonyme Roberto joue de la basse comme un dieu, mais là n'est pas la question) qui indique que le virus HIV peut passer à travers un préservatif et qu'il faut donc se passer du preservatif. C'est faux évidemment, mais ça prouve que la connerie elle est transmissible par onde radio, ce qui n'est pas très rassurant.

Parmi tout ce qui a été dit sur le sujet, le point de vue le plus détaillé (et le plus intelligent à mon goût) est celui de Thomas qui résume très bien la situation. Le point de vue de Trujillo est d'une connerie abyssale mais ce n'est pas celui de l'Église. Église qui tarde toutefois à répondre sur le sujet et s'emmelle les pieds dans le tapis alors qu'elle est capable par moment de faire preuve d'un peu plus de réflexion. Point final. Il y a assez à critiquer dans la politique catholique actuelle pour ne pas faire des généralités de ces discours abjects. Je tiens au passage à m'excuser pour le titre de ce billet.

be-rewt à 14:47 - Haut - 4 commentaires


Monsieur le propriétaire

Je suis l'heureux propriétaire d'un très bel appartement (ouais, enfin d'un futur très bel appartement) depuis le début du mois. Si l'on excepte que depuis cette date je n'ai plus vraiment de week-end, que l'appartement est au sixième étage et que l'ascenseur va être changer prochainement (d'ailleurs, à ce sujet monsieur le banquier, va falloir qu'on cause). Si l'on met aussi de coté le fait qu'il est à l'heure actuelle dans un état plus pitoyable que lors de l'achat, et que je me suis fait une ampoule à la main gauche pour descendre un mur avant d'avoir finalement besoin de demander de l'aide pour finir le travail. Si enfin on omet le fait que le plafond est dans un état pathétique et que l'intervention d'un platrier me semble aussi indispensable que couteuse si je ne compte pas avoir un plafond rappelant le gouffre géant de Cabrespine (d'ailleurs monsieur le banquier... Ouais laissé tombé, je vais m'adresser direct au service de recouvrement), je suis vachement content d'être propriétaire.

D'un autre coté, c'est assez balaise de mettre autant de trucs de coté.

be-rewt à 14:16 - Haut - 0 commentaire



Vendredi 17 octobre 2003

Sans un mot

Habituellement, les moments de silence sont les ennemis des soirées entre amis, elle provoque chez beaucoup un malaise génant. Le terrible sentiment d'avoir échangé tout ce qu'on pouvait, de ne plus rien avoir à partager.

Il n'y a que quelques personnes avec qui je suis capable de me sentir à l'aise dans de telles situations. Quelques amis avec qui le silence est même devenu un plaisir. Le plaisir d'être ensemble sans avoir à le dire, sans avoir besoin de discuter pour s'en assurer. Profiter des blancs pour savourer le moment présent, sans craindre que l'autre ne soit géné par la situation.

be-rewt à 14:31 - Haut - 2 commentaires



Jeudi 16 octobre 2003

C'est leur choix

Il y a quatre ans, Laetitia Casta devenait la nouvelle Marianne. C'est à dire que son buste devait servir de modèle pour les Marianne ornant les mairies française. Je me souviens qu'il y avait eu un début de scandale, certains maire reprochant qu'on ne choisisse pas une anonyme, d'autres grogant ouvertement suite à son exil en Angleterre (alors qu'elle le faisait certainement pour imiter le général, incomprise qu'elle était).

Quatre ans après, fin de règne pour Laetitia, la nouvelle figure qui ornera les mairies française a été choisi, il s'agit d'Évelyne Thomas, la présentatrice de l'émission cuturelle (ou presque) de France 3, C'est mon Choix. Merde, on est déjà le premier avril ? Ah non... C'est une info gag alors, un truc qui doit être répertorié sur hoaxbuster... Non Plus. Ça à l'air vrai en fait, même le nouvel observateur en parle.

Évelyne Thomas... Pour le coté anonyme c'est raté, pour le coté renommé internationale aussi. Il doit bien y avoir une vraie raison. Il doit s'agir de bons et loyaux services rendus à la nation. Occuper les téléspectateurs avec une émission à la qualité contestable une heure par jour et participer à la lobotomie collective, c'est vrai que c'est un sacré service. À moins qu'il ne s'agisse d'une récompense pour la campagne de pub' organisée pour madame Chirac à qui elle a offert une émission spéciale de trois heures. Toujours est-il qu'elle se retrouve à incarner ce personnage emblématique de la révolution française pour quatre années. Dommage qu'il n'y ai pas besoin d'un buste de robespierre, on aurait pu prendre le présentateur de la star academy.

Enfin moi j'attends maintenant avec impatience la nomination dans quatre ans de Lorie comme prochaine effigie. Une juste récompense pour son action en faveur de la paix dans le monde.

be-rewt à 10:21 - Haut - 9 commentaires



Mercredi 15 octobre 2003

Le cafard du doctorant

La publication du budget 2004 a eu lieu et ce budget fait la part belle à la recherche qui voit ses crédits augmenter de 3,9%. Chouette, chouette chouette ! Plus de crédit, ça veut dire plus de postes... Ou pas. Je ne me plaindrai pas du budget minuscule de la recherche, je suis dans un laboratoire plutôt bien doté et l'avantage de la recherche théorique en informatique, c'est qu'on a des besoins matériels très limités. Ce qui me gène beaucoup plus, c'est l'accumulation de CDD que l'on nous propose (et que l'on nous oblige presque) de faire avant d'avoir un poste fixe.

C'est le nouveau visage de la recherche française. Les projets de recherches délégués aux doctorants, leur mise en application gérée par des ingénieurs en contrat de deux ans ou par des stagiaires chechant à valider un diplôme universitaire et derrière des encadrants permanents transformés en gestionnaire. C'est assez caricatural mais on se rapproche de la vérité. Je ne souhaite pas errer de contrats précaires en contrats précaires en faisant le tour de France pour finir avec un poste à peine rémunérer, je ne dois pas avoir la vocation comme ils disent. c'est surtout que j'ai envie de pouvoir me poser et travailler sereinement mais il semblerait que ça soit de plus en plus difficile de trouver ce genre de chose ici.

Tout ça pour dire que la recherche priorité nationale, ça me fait doucement sourire. Lutter contre l'exode des doctorants en leur proposant des contrats de deux ans payés un misère par rapport à l'étranger et sans réelle responsabilité, ça me fait sourire aussi. J'ai de plus en plus envie de faire de la recherche à long terme et de moins en moins de possibilité de le faire correctement en France. Et pendant ce temps là, je me demande encore si claudie compte faire quelque chose pour ces doctorants touchant tout juste le SMIC pour faire le boulot de leur encadrant.

be-rewt à 13:32 - Haut - 1 commentaire



Lundi 13 octobre 2003

Le mieux est-il vraiment l'ennemi du bien ?

Les défenseurs des standards et de l'accessibilité ont intérêt à être irréprochable. Dans le cas contraire, les pourfendeurs des fanatiques des standards veillent ! François, pris la main dans le sac alors qu'il ne savait même pas qu'elle y était, fait son mea culpa mais c'est déjà trop tard, la conclusion de Biz est tombé, sans appel :

L'accessibilite pour les malvoyants et le support d'XHTML, c'est bien. L'accessibilite pour 90% des gens, c'est mieux.

Je crois qu'on peut difficilement lui donner tort. rendre un site accessible, c'est avant tout dire clairement qu'on se préoccupe de tous ses utilisateurs. C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai jamais compris pourquoi défenseurs des standards et de l'accessibilité avouait clairement se moquer du rendu de leur page avec IE. Le minimum est effectivement d'offrir une version facilement lisible sur les navigateurs les plus répandus. Le problème est qu'actuellement, les nombreux bugs de ces navigateurs rendent la tâche difficile à qui veut respecter les standards. Et il est vrai que tant que ça sera le cas, il sera difficile de promouvoir les standards comme une solution robuste et simple.

Pourtant le problème de François est uniquement de ne pas avoir pu tester le rendu de sa page avec IE. Ce problème aurait aussi bien pu lui arriver sans respecter les règles d'accessibilité ou les standards du XHTML. Il serait faux de croire que c'est le respect des standards qui compliquent la tâche. La faute revient surtout au support désastreux de CSS. Devant ce constat, on a deux solutions. On peut se dire qu'on ne peut rien y faire, qu'il suffit de bidouiller pour arriver à une solution et que jamais il n'y aura un monde meilleur pour la mise en page ou alors esperer que tout le monde, y compris et surtout le plus grands nombre de navigateurs respectent les standards.

Pour ce qui est de l'accessibilité, il est actuellement plus facile de rajouter les informations nécessaires pour les synthétiseurs vocaux et les utilisateurs en mode texte que d'obtenir un design homogène sur tous les navigateurs. Oui, il est plus difficile de rendre son site accessible pour la majorité que pour les cinq ou six pourcents qui utilisent des méthodes exotiques pour consulter une page. C'est aussi pour cela que certains défenseurs de l'accessibilité sont parfois (trop) agressif : il n'est pas difficile de rendre son site plus accessible, il serait donc dommage de ne pas le faire.

be-rewt à 13:03 - Haut - 0 commentaire



Vendredi 10 octobre 2003

Il revint trois jours plus tard

Depuis quelques temps, mon emploi du temps chargé fait que ce lieu est abonné au service minimum. Pas assez de temps à lui consacrer, pas le temps de rédiger correctement ce que je souhaite dire (ni de me relire, comme tu as pu le constater au nombre de fautes d'orthographes, encore plus nombreux que d'habitude). Il me vient parfois l'envie de saborder la biroute. Fermer un blog est une solution facile et sure pour profiter des hommages (et les rancœurs) posthumes. Beaucoup plus sure qu'une hypothétique vraie vie après la vraie mort. Je me souviens encore des effets de l'annonce de fin de netlex qui voulait justement tester ce passage de blog à trépas.

Mais enfin, puisque l'expérimentation a déjà eu lieu et puisque je suis loin de la qualité de plume de netlex, autant abandonner cette idée. Je ne suis ni mort ni mourant, juste accaparé à d'autres taches et touché par un manque d'envie passager. Je n'annoncerai donc ma mort bloguesque que le jour où je serai sûr de m'y tenir un certain temps... N'est pas Jésus qui veut.

be-rewt à 13:18 - Haut - 9 commentaires



Jeudi 09 octobre 2003

Il y a toujours un responsable

C'est la saison des procès dans l'éducation nationale. Une fillette tombe du deuxième étage et se tue durant un cours, le professeur est assigné en justice. Un gamin meurt en descendant une rampe d'escalier à califourchon (enfin, c'est surtout parce qu'il n'est pas resté à califourchon qu'il est mort) et là aussi son enseignante passe par la case tribunal. dans le premier cas, le procureur a demandé la relaxe. Dans le deuxième cas, six mois de prison avec sursis.

Évidemment il est difficile de juger sans avoir tous les éléments mais cette volonté de vouloir toujours trouver un responsable lors d'accident me fait peur. Ce refus de la fatalité, cette volonté de trouver toujours un responsable même lors d'un accident est malsaine. Les enseignant comparraissent pour homicide involontaire alors qu'ils n'ont rien fait pour entrainer la mort de leur élève, je trouve qu'il y a là un véritable problème. Au bout de cette logique, la dérive américaine, avec des poursuites judiciaires aussi absurdes que celles des propriétaires du World Trade Center suite à l'attentat du 11 Septembre (via un billet de Laurent). Prévoir l'imprévisible, devancer tous les dangers, nous voilà condamnés à être médium pour ne pas être condamnés tout court.

be-rewt à 10:48 - Haut - 1 commentaire



Mardi 07 octobre 2003

Radio du matin

Lors de mon trajet matinal, les caprices de mon autoradio font que je n'ai d'autre choix pour m'informer que d'écouter RTL. La qualité de l'information de cette radio est assez phénoménale puisqu'elle montre que l'information spectacle de mauvaise qualité est aussi possible sans image.

Ce matin donc, j'ai relevé deux petites phrases assez amusante. La première concernant l'élection du gouverneur de Californie avec le sacre probable de Terminator, macho qui ne penserait pas que du mal d'Adolf Hitler. Une telle phrase m'a fait un choc. Il faut dire que les médias français s'amuse avec cette victoire anoncé de Schwarzie, nous offrant une caricature assez lointaine de ce qui se passe réellement là bas, du moins si je m'en tiens (et je m'en tiendrai) à ce que je lis chez Pierre Carion. seulement de là à faire une telle caricature malsaine sans se justifier, je suis épaté.

Autre citation de ma scéance matinal, ce dialogue savoureux concernant le programme télé de ce soir :

- Et on finira par une émission sur les maisons closes en deuxième partie de soirée.

- Très bien, on vous garde pour la bonne bouche.

Désolé, une fois de plus, ça m'a fait rire.

PS : la chronique évoquant Schwarzenegger est disponible.

be-rewt à 10:20 - Haut - 5 commentaires



Lundi 06 octobre 2003

Tout en continuité

[La pochette de l'album les marquises de Jacques Brel] Je parlais il y a peu des cinq nouveaux titres inédits de Jacques Brel. Tout d'abord, pour me mettre d'accord avec GM, ces titres devaient effectivement être enregistré sur l'album des Marquises, mais ont finalement été mis de coté pour pouvoir les retravailler. Nous avions donc raison tous les deux.

Nous avions aussi très peur de la qualité de ces titres, vu l'extrait caricatural choisi pour en faire la promotion. Aprs écoute, il n'en est rien. Comme je le pensais, l'extrait choisi pour la radio n'est pas représentatif, il permet juste de reconnaître Brel en très peu de temps. Non, la qualité est là, les titres s'enchainant étonnament bien à l'album des Marquises. Un seul regret, celui de savoir que contrairement au autres titres, ces cinq là ont été mixé et non enregistré d'une traite.

Du très bon donc, qui justifient largement l'achat du double album hommage sorti il y a peu. Surtout si vous n'avez pas encore un de ses albums chez vous.

be-rewt à 11:20 - Haut - 0 commentaire



Jeudi 02 octobre 2003

Etude et weblog

Après Morgan voilà un nouveau mélange étude et weblog. En effet, Sugar va certainement faire son mémoire de maîtrise sur le phénomène weblog et elle a besoin de volontaires pour participer à cette étude. Vous trouverez de plus ample explication dans son billet expliquant tout ça. La participation ne coûte rien et peut vous rapporter à peu près autant, je vous encourage donc à vous porter volontaire en envoyant un mail à la demoiselle.

be-rewt à 10:44 - Haut - 0 commentaire



Mercredi 01 octobre 2003

Le plus petit gagne

Je viens d'apprendre (via l'œil de Mouche) que l'annuaire de blog francophone annublog devait changer de nom suite aux pressions du groupe Illiad, propriétaire de la marque annu. On attend maintenant la réaction du site ann.com qui devrait à son tour faire pression sur annu, etc, etc...

Quant à moi vous m'excuserez, je vais de ce pas regarder quelles sont les marques d'une seule lettre encore disponibles.

be-rewt à 15:30 - Haut - 2 commentaires


Violence congugale

On va profiter de la sortie du livre de Nadine Trintignant pour faire le point sur l'affaire. Ou plutôt sur la dérive médiatique de l'affaire. Celle qui a conduit à la formation de deux clans qui se détestent, qui a presque obligé tout le monde à choisir. Dans le premier coin, l'infâme famille Trintignant qui n'essaye pas de comprendre. Dans l'autre, l'immonde clan Cantat qui refuse ses responsabilités et se défend de manière honteuse.

Rien que la sortie du livre est pretexte à choisir. Comprend-on la douleur d'une mère ou juge-t-on indécent qu'elle tente d'influencer la justice ? Et pourquoi pas les deux, mon général ? Je ne peux pas à la fois comprendre la haine qui s'est emparé de cette femme et trouver anormal qu'une maison d'édition soit rentré dans ce jeu ? Je ne peux pas trouver le crime atroce et être touché par l'apparente detresse du meurtier présumé. Je ne peux pas trouvé ça dommage pour eux deux, une est morte, l'autre à briser sa vie, ça n'est pas suffisant ? Faut-il véritablement choisir son camp, être pour ou contre l'un des deux ?

Les personnes coupables d'un homicide involontaire sont souvent présentés comme haïssable, Bertrand Cantat s'en sort mieux grâce à son image d'homme de gauche, ce qui est ridicule. Peut-on seulement imaginer qu'ils puissent déjà être largement puni en réalisant l'importance de leurs actes ? Je ne demande pas aux familles de les comprendre. Je comprends qu'elle ne puisse pas avoir un point de vue objectif mais nous tous, ne pouvons nous pas avoir un peu plus de discernement ? Il ne s'agit ni de l'excuser, ni de dire qu'ils ne méritent aucune peine, juste de comprendre qu'il ont déjà reçu une partie de leur punition.

be-rewt à 13:25 - Haut - 9 commentaires





Ce site est hébergé par ovh. Il a été codé à la mimine par son auteur (aidé par la doc php). Les jours de beau temps, il a le bon goût d'avoir un code XHTML1.0 valide et il en va de même pour sa feuille de style, et pour son pauvre petit et ignoble fil RSS. Mon voisinage est disponible sur GeoURL.